Skip to main content

Autumn blues (version française)

La rentrée a une place spéciale dans la société française. Cela représente la reprise, le renouvellement, des nouvelles activités... Cela ne cesse jamais de m'étonner que la rentrée se manifeste partout. C'est une sensation d'une reprise vraiment partagée, solidaire presque. Mais après la rentrée...qu'est-ce qui nous attend? Jusqu'à Noël il n'y a pas grandes choses à part les vacances Toussaint. Et Toussaint est clairement pour moi un jour de congé et non pas une fête qui unit le pays.
 
Mes décorations de l'automne
Je vous explique ma perspective : aux Etats-Unis, l'automne est une véritable saison de fêtes, de couleurs et d'images. Je ne me rendais pas compte de la force des ces images, de cette 'mythologie' avant de venir en France. Mais elle est bel et bien là, dans l'inconscient de tous les américains. Avez-vous déjà remarqué les parfums au Starbucks en automne comme le 'pumpkin spice'? C'est un vrai phénomène américain. Nous sommes fous de tout ce qui est 'pumpkin' à cette période de l'année, cet arôme est partout à ce moment là. Je ne parle pas de vos petites courges colorées des formes et des espèces différentes ;-) Pour nous cela n'a rien à voir. 'Le pumpkin est king' en automne. Pas le potiron, pas le pâtisson, mais une vraie et bonne citrouille comme il faut que l'on peut tailler pour faire une décoration de Halloween. 
 
Moi, en déguisement d'Halloween à 6 ans
Maintenant ici en France, je vois que cela me manque beaucoup, ces images de l'automne, de la citrouille et des feuilles colorées. Imaginez: pendant toute votre vie vous avez reçu des images, des parfums, des couleurs que vous associez avec une saison, sans vous rendre compte. Tout le pays participe dans la mythologie de cette saison. De plus, vous avez deux grandes fêtes qui marquent cette séquence et qui existent peu (Halloween) ou pas du tout (Thanksgiving) en France. Le vide qui en résulte de ce manque est bien étrange, car il ne vient pas de quelque chose de concret. Il vient d'une conscience collective qui nous reste souvent inconnu jusqu'au jour où nous ne sommes plus entourés de nos compatriotes, dans notre pays.  

Vous allez me dire qu'il y a Halloween, que l'on en trouve des choses en France. Mais ce n'est jamais la même ambiance. 

Et donc, je vous encourage, vous les français, à vous occuper de vos connaissances américaines pendant cette période qui peut nous rendre bien nostalgique. Quand vous voyez un ami ou une connaissance américaine pendant cette période, demandez-leur s'ils veulent aller prendre un pumpkin spice latte de Starbucks. Demandez-leur ce qu'ils feront pour Thanksgiving. Et si vous le sentez, faites leur un grand câlin américain (hug), comme il faut. Cela nous fait toujours du bien !

J'étais très contente quand j'ai découvert les belles couleurs d'automne dans les vignobles! (photo prise dans le Beaujolais) 



Comments

Popular posts from this blog

Autumn Blues (English version)

Why the French Don't Get Fat

If you were intrigued by this title and are looking for the answer to this question, I'm sorry to disappoint. There is no magical French anti-fat gene. The French do, in fact, "get fat". I chose this title because it's a common stereotype we hear of the French, things like "they eat all that cheese and fatty food, and yet have lower levels of cardiovascular disease". People tend to attribute this to drinking wine, or the Mediterranean diet based on olive oil.
Let's look at the facts. An OECD study published in 2014 showed that France has a rising rate of obesity, whereas countries like the US have levelled off.[1]But other statistics show clearly that the US is still far ahead of France in terms of the obesity rate. Depending on your source, the US has approximately twice the percentage of obese adults as in France (anywhere from 24-26 % for the US, and 12-18% for France)[2]. So yes, the French do get fat, but seemingly not as fat as Americans. Even with…

The Aftermath of the American Election

I'll admit, I wanted to post sooner but I have been avoiding the elephant in the room: politics and the American election.
We talked a lot about the election in my lessons with my students, starting with the primaries last winter. We looked at the general election procedure, talked about the big issues, studied the electoral college, watched debate excerpts etc. There is no doubt that this election was particularly rich for discussion. And it also caused great disappointment.
I was surprised actually after the election how much solidarity French people expressed with Americans and the election results. And I quickly realized that their solidarity wasn't just because they were sympathetic. It was because they were scared the same thing is going to happen in France...and it could.
The win of Donald Trump reflects back their own fears about the rise of the French right-wing populist and nationalist party, a party that has been gaining in momentum and popularity since the last elect…